Notre Réponse au vandalisme de notre Vitrine

 
46695905_10156130455999247_8809290305657372672_o.jpg

En arrivant à notre boutique du Mile End ce matin, nous avons été accueillis par un message troublant inscrit sur notre vitrine. Nous avons pris du recul et réfléchi avant d’écrire ce message, et apprécieront tous commentaires ou avis sur la question. Nous voudrions remercier tous ceux et celles qui nous ont soutenus ces 8 dernières années! Nous sommes fières de faire partie d’une communauté qui soutient la durabilité dans un espace créatif et continuerons à progresser, à vos côtés et pour vous.

 
 

Nous sommes d’accord, le capitalisme ne donne pas de pouvoir. Le capitalisme nous a compliqué la tâche en ce qui concerne la gestion d’une entreprise indépendante, éthique et durable. Nous sommes en concurrence avec de grandes entreprises qui produisent à une très grande échelle mondiale, tirant parti des pays en développement où les salaires sont incroyablement bas, ignorant les problèmes environnementaux et privilégiant les réductions d’impôt. Leurs PDG eux, gagnent des salaires exorbitants au profit de leurs employés qui ne bénéficient pas toujours de salaires suffisants pour vivre.

Les gens se sont accoutumés à des prix extrêmement bas, surtout en ce qui concerne les vêtements. On nous demande souvent pourquoi nous vendons des t-shirts avec des estampes d’artistes locaux au prix de 30$, comme si les artistes ne méritent pas, eux aussi, leurs parts (nos artistes reçoivent au moins 50% de la vente). Pourquoi une paire de pantalon fabriquée à la main à Montréal coûte 110 $, comme si nous payions notre couturière 0,50 $ / heure pour la fabriquer (nous payons notre couturière plus de 25 $ / heure). Pourquoi une robe vintage coûte 45 $, comme si nous n’avions pas d’énormes dépenses pour maintenir nos locaux (le loyer commercial, les taxes commerciales et les services publics sont trois fois plus élevés que les logements résidentiels à Montréal).

On travaille fort pour traiter nos employés de façon juste, pour proposer des produits ayant un impact environnemental le plus faible possible, pour soutenir les artistes locaux et maintenir des prix accessibles. Nous reconnaissons qu'il reste du travail à faire, mais nous faisons de notre mieux avec des ressources limitées.

Ce message a été écrit sur notre vitrine dans le Mile End avec l’installation de l’artiste La Pimbeche. La Pimbeche est une artiste féministe montréalaise dont le travail donne toujours plus de pouvoir. Nous pensons que la rage de la personne qui a écrit ce message s’est complètement égarée et nous espérons que cette personne sera en mesure de s’instruire à ce sujet.

Nous pensons qu’avoir une entreprise gérée avec intégrité peut être extrêmement stimulant. Citizen Vintage est un projet passionnant. Nous travaillons d'arrache-pied à sa construction depuis près de 8 ans, car nous sommes convaincues que notre entreprise ajoute quelque chose de positif à notre quartier / à notre communauté.

CV Team <3

Citizen VintageComment