Disquiet Muse, notre artiste de l'hiver au Plateau

Rencontre avec Disquiet Muse, l'artiste exposant à notre succursale du Plateau...

 

1. Qui / Qu'est-ce qui t’a inspiré pour créer les illustrations pour ta collab avec Citizen?

 Ces deux derniers mois m'ont beaucoup appris sur la santé mentale et l'importance des soins personnels, alors je voulais illustrer ce que j'ai appris, mais avec une touche hivernale.

 

2. D'où viens-tu? Comment t’es-tu retrouvé à Montréal?

Je suis originaire de Palestine, mais je suis né et j'ai grandi au Koweït jusqu'à l'âge de 17 ans, époque à laquelle j'ai décidé de déraciner ma vie et de déménager à Montréal. Il y a beaucoup d'événements qui ont mené à mon déménagement à Montréal, mais je voulais essentiellement aller à l'école ici et me construire une nouvelle maison. Malgré une bonne année de mal du pays et d'isolement, je peux dire avec plaisir que Montréal est maintenant ma nouvelle maison.

 

3. Quel est ton médium artistique préféré?

J'essaie toujours de trouver quel médium me plaît le plus, mais pour l'instant, je n’en ai vraiment        pas. Je pense que cela dépend vraiment du projet, de son concept, de son échelle et de l'esthétique que je recherche. Donc, si je veux que les couleurs paraissent plus ternes ou plus sourdes que d'habitude, je choisis des marqueurs ou des aquarelles, mais si je travaille sur quelque chose de plus expressif ou gestuel - quelque chose qui peut prendre plusieurs couches d'émotions refoulées - alors je préfère à coup sûr la peinture à l'huile! Tout est relatif.

 

4. Musicien préféré en ce moment?

 Alvvays! Leur dernier album m'a aidé à passer au travers de moments difficiles cette année. Je  les ai aussi récemment vus jouer au Club Soda, ce qui a été vraiment incroyable et mémorable.

 

5. Aimes-tu le shopping vintage? Décris ton style en 3 mots.

    Oh oui, j'apprécie vraiment faire du shopping vintage. Mon style en trois mots: confortable,      paresseux et trapu.

 

6. L'un des thèmes principaux de ton travail est le  "self-care / love" (qui a inspiré le thème de notre prochain zine!) As-tu des mots à partager sur le «self-care» pour inspirer notre clientèle Citizen?

Je pense que pendant longtemps je n'ai ni compris ni reconnu l'importance de prendre quelques     minutes de tous les jours pour simplement m'engager dans un acte d'auto-prise en charge. Ça  peut être ce que tu veux: un bain moussant, un câlin extra-long, un rendez-vous avec ton  thérapeute, ou peut-être que tu as eu une semaine difficile et que tu as besoin de pousser un bon cri. Tu te sens mieux, fais-le. Il est important de se rappeler que mettre ses besoins et prendre soin de soi n'est pas un acte égoïste, c'est plutôt nécessaire, c'est bien et c'est bon. Tu es humain et tu dois te donner autant d'amour et de soin que tu en donne aux gens de ta vie.

 

7. Méthode préférée de «self-care/love» ?

Parfois, l'agitation de la vie peut m'éloigner d'un moment d'auto-soin, mais quand ce n'est pas le cas, je fais de mon mieux pour prendre une heure de chaque jour pour griffonner quelque chose dans mon carnet de croquis.

 

Citizen VintageComment